Ciné-club en espagnol 2022-2023
Dictaduras y revoluciones en el sur

Dictaduras y revoluciones en el sur
Los ’70 y el después de Argentina y Chile

 

Cinq films pour regarder de plus près une partie de l´histoire de l´Amérique Latine qui l´a marquée au fer rouge. Cinq univers poétiques qui vont, par le biais de différents registres (du policier jusqu´au drame en passant par le documentaire), nous bouleverser et rappeler l´importance de la mémoire active des peuples.

 

 

 

 

2/12/2022 Machuca 
(2004 /
Chili / Andrés Wood)

27/1/2023 El
secreto de sus ojos
(2010 / Argentine /Juan José Campanella)

10/2/2023 Nostalgia
de la luz
(2010 / Chili / Patricio Guzmán)

17/3/2023 La
historia official
(1985 / Argentine / Luis Puenzo)

5/5/2023 Los
rubios
(2003 / Argentine /
Albertina Carri)

DE 18h à 20h

 

 

 

MON AMI MACHUCA  (2004
/ Chili
/ 121 min)

Chili 1973. Deux enfants âgés de 11 ans, l’un Gonzalo
Infante, timide, issu d’une famille aisée, réside dans les beaux quartiers,
l’autre Pedro Machuca, qui survit dans un bidonville. Ces deux garçons que tout
oppose vont se rencontrer sur les bancs de l’école grâce à l’initiative
idéaliste du Père Mac Enroe : intégrer au collège catholique très huppé de
Santiago des enfants de milieu défavorisé. Le but : apprendre à tous respect et
tolérance alors que le climat politique et social se détériore dans le pays.
Parmi les parents des enfants certains approuvent, d´autres crient au scandale.
De cette ambiance turbulente naît une amitié profonde entre deux garçons qui
partagent un premier amour, des rêves de justice et un instinct de rébellion.
Ensemble, ils seront les témoins impuissants du coup d´état sanglant qui signe
la fin de l’époque d’Allende.

Réalisation : Andrés Wood

Titre original : MACHUCA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DANS SES YEUX (2010 / Argentine / 124 min)

1974, Buenos Aires. L’agent fédéral Benjamin Espósito enquête
sur le meurtre sanglant d’une jeune femme. Vingt-cinq ans plus tard, il décide
de consacrer un roman à cette affaire « classée ». Son travail
d’écriture le ramène au meurtre qui l’obsède depuis tant d’années, mais
également à l’amour qu’il portait à sa collègue de travail, entre-temps devenue
juge. Benjamin replonge ainsi dans une période sombre de l’Argentine, où les
apparences étaient trompeuses.

« La mémoire me
fascine ainsi que la façon dont des décisions prises il y a vingt ou trente ans
peuvent nous affecter aujourd’hui. Cela peut aussi s’appliquer à la mémoire
d’une nation. En tant que pays, alors que nous retrouvons maintenant notre
mémoire des années 1970, nous savons que l’horreur a commencé à prendre forme
avant la dictature militaire. L’histoire se déroule dans une Argentine où
l’atmosphère est lourde et étouffante même pour les protagonistes. C’est
également plus qu’une simple histoire policière. Le personnage principal essaie
de résoudre ses problèmes personnels autant que l’enquête criminelle. Mon but
était de poser cette question : cet homme qui marche vers nous, que sait-on de
lui ? Qu’apprendrait-on de lui si on avait tout à coup un gros plan sur ses
yeux ? Quels secrets nous raconteraient-ils ? »
(Juan José Campanella).

Réalisation : Juan José Campanella

Titre original : EL SECRETO DE SUS OJOS

 

 

 

 

 

 

NOSTALGIE DE LA LUMIÈRE (2010 / Chili / 90 min)

Nostalgie de la lumière un film
totalement inattendu. Son canevas, complexe, est tissé avec la plus grande
simplicité. Trois niveaux s’y enchevêtrent : des considérations sur la
recherche astronomique, une archéologie des fondations indiennes et une mémoire
de la dictature. Un lieu rassemble ces trois couches sensibles : le désert
d’Atacama. Cet endroit, réputé être le plus aride et le moins propice à la vie
de notre planète, Nostalgie de la lumière le transforme en terreau
incroyablement fertile. Parce qu’on y trouve à la fois le plus grand
observatoire astronomique au monde, les vestiges remarquablement conservés des
civilisations autochtones et les cadavres de déportés politiques assassinés
durant la dictature dans les camps environnants, avant d’être disséminés dans
les sables. Chacune de ces réalités induit un travail de prospection
particulier. L’astronome scrute le ciel, l’archéologue fouille le sol, les
femmes de disparus creusent, depuis vingt-huit ans, sans relâche, les
entrailles de la terre.

Réalisation : Patricio Guzmán

Titre original : NOSTALGIA DE LA LUZ

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L´HISTOIRE OFFICIELLE (1985
/ Argentine / 102 min)

 

En 1983, Alicia, professeure
d’histoire dans un lycée de Buenos Aires, mène une vie tranquille et bourgeoise
avec son mari et la petite Gaby qu’ils ont adoptée. Dans sa vie professionnelle
comme dans sa vie privée, elle a toujours accepté « la version officielle »
jusqu’au jour où le régime s’effondre. Alors que la dictature vient à peine de
s’achever, Luis Puenzo réalise le film événement qui parle ouvertement des
disparus et du rôle déterminant des Grand-mères de la Place de Mai.

 

Réalisation : Luis Puenzo

Titre original : LA HISTORIA OFICIAL

 

 

LAS HISTORIAS DE CARLOS SORÍN

CINÉ-CLUB EN ESPAGNOL 2021-2022

 

Quatre films pour (re)découvrir l’univers cinématographique du réalisateur argentin Carlos Sorin. De la Patagonie à la province de Misiones, une oeuvre sensible et humaniste qui retrace l’histoire des oublié.e.s et capte l’esprit de tout un monde resté à l’écart de la modernité.

Séances présentées et animées par Maria del Rosario Valencia. Nous attirons votre attention sur le fait que tous les films projetés sont en version originale sous-titrée en français.

4 décembre 2021 • 15h

BOMBON EL PERRO

2005 • 1h35

Licencié d’une station-service, Juan, 52 ans, passe alors ses journées à fabriquer des couteaux, qu’il vend tant bien mal autour de lui. Un jour, pour le remercier de l’avoir dépannée sur le bord de la route, une jeune femme lui offre un dogue argentin. Juan ne tarde pas à comprendre qu’il a en sa possession un chien de race, capable de décrocher des médailles. Associé à Walter, un professionnel plein d’enthousiasme, il devient alors exposant canin.

22 janvier 2022 • 15h

EL CAMINO DE SAN DIEGO

2007 • 1h38

Tati Benitez, fan inconditionnel du footballeur Diego Maradona, vit avec sa famille au coeur de la forêt de Misiones, dans le nord-est de l’Argentine. Malgré sa situation très précaire et ses quatre enfants à nourrir, sa bonne humeur est inaltérable. Cet optimisme, Tati le doit en partie à la racine d’arbre, qu’il a trouvée dans la forêt et qui ressemble à la silhouette de son idole. Un jour, il apprend que Maradona est en soins intensifs à Buenos Aires suite à un incident cardiaque. Tandis que la nation toute entière prie pour Diego, Tati décide d’aller lui remettre la racine à son effigie en mains propres. Sur la route, il fait la connaissance de Warguinho, un transporteur de volailles brésilien. Commence alors un périple riche en surprises et en rencontres…

19 mars 2022 • 15h

JOEL

2019 • 1h39

Ne pouvant pas avoir d’enfant, Cecilia et Diego, qui viennent d’emménager dans une petite ville de la Terre de Feu, attendent depuis longtemps de pouvoir adopter. Alors qu’ils n’y croyaient plus, l’arrivée soudaine de Joel, un garçon de 9 ans au passé tourmenté, va bouleverser leur vie et l’équilibre de toute la petite communauté provinciale.

9 avril 2022 • 15h

HISTORIAS MINIMAS

2003 • 1h34

A des milliers de kilomètres du sud de Buenos Aires, trois personnages voyagent le long des routes désertes de la Patagonie du Sud. Don Justo, retraité de 80 ans et ancien propriétaire d’une droguerie dirigée par son fils, s’enfuit de son domicile pour échapper à son emprise. Il part retrouver son chien disparu qu’un ami prétend avoir aperçu à San Julian… Roberto, un représentant de commerce d’une quarantaine d’années, accomplit le même périple à bord de sa vieille voiture, emportant avec lui une charge bien encombrante : un gâteau à la crème, cadeau d’anniversaire destiné au fils d’une jeune veuve qu’il convoite… Le même jour, Maria Flores, 25 ans, se retrouve avec sa petite fille sur cette même route, pour participer à la finale d’un jeu télévisé. Chacun voyage de son côté, mais ces histoires et illusions vont s’entrecroiser.

LES CINÉ-CLUBS PASSÉS

******************************************************************************************************

******************************************************************************************************

————————————————————————————————————————-espagnol-atelier

*************************************************************************************************************************

ESPANOL CON EL CINE

CINÉ-CLUB EN ESPAGNOL